Messages contradictoires émis par la LNH sur le pari sportif

Févr. 19 2015 -

La LNH envoie des messages contradictoires sur sa position par rapport à la légalisation du pari en ce qui concerne les sports professionnels, à travers des actions et des déclarations.

Pendant que plusieurs ligues sportives nationales et internationales ont vu les bénéfices qu'elles pouvaient tirer du pari impliquant leurs équipes et ont accepté la popularité et l'accroissement de revenus que cela rapporte, la LNH n'a cessé d'adopter des positions contradictoires sur la question, à travers ses actions et les déclarations de ses représentants. Bien que par le passé les ligues sportives aient été contre le pari légalisé, ceux qui ont de l'influence dans l'industrie ont commencé par intervenir sur le sujet. Il s'agit de la National Football League, de la Major League Baseball et de la National Basketball Association.

Bien que d'autres ligues aient pris position en disant qu'elles ne supportaient pas ouvertement le pari sportif, elles ont tout de même pris des mesures pour s'assurer que les parieurs et les établissements aient les informations nécessaires à leur disposition. L'augmentation de l'audience et de l'intérêt envers leurs sports respectifs se remarque clairement. À titre d'exemple, la MLB a exigé que les équipes indiquent leurs lanceurs titulaires, et la NFL oblige les équipes à fournir des informations exactes sur la nature et le statut des blessures des joueurs. Ces facteurs importants peuvent avoir un impact sur les matchs et permettent aux bookmakers d'établir les cotes pour ceux qui participent au pari.

Gary Bettman, le commissaire de la LNH, a exprimé son inquiétude à propos de l'effet que l'ajout du pari pourrait avoir sur la « façon dont les amateurs de sport, plus particulièrement les plus jeunes fans, supportent leurs équipes favorites. Cela change-t-il la dynamique de la relation qu'un enfant a avec le fait de parier lorsqu'il passe du fait d'encourager son équipe préférée au fait de s'inquiéter de savoir s'il pourra remporter sa mise ? ». En dépit de l'affirmation selon laquelle la promotion du pari pourrait être nocive à la jeunesse, la LNH semble n'avoir aucun scrupule à en faire la publicité dans ses salles de loterie, ses casinos et ses sites de pari en ligne. De plus, des manœuvres presque discrètes sont effectuées par un groupe à Las Vegas qui espère relier une nouvelle arène de hockey à un casino.

Bien que la préoccupation selon laquelle l'ajout du pari pourrait affecter les adultes et les enfants soit bien fondée, invoquer cette raison contre les ententes publicitaires et les contrats possibles pour de nouveaux sites pourrait tout sauf garantir des activités de pari autour de leur sport. Le problème se pose également avec le partenariat entre la LNH et DraftKings, le collectif officiel de joueurs qui a le soutien de la ligue.

Un argument inverse pourrait faire valoir que l'exposition aux dangers de l'addiction au pari pourrait représenter une opportunité d'enseignement et aider les personnes qui prennent ces risques sur le long terme. Quel que soit le côté sur lequel la LNH décide de se pencher, une position ferme doit être adoptée. Elle doit dire avec des mots sans ambigüité qu'elle se retire de la publicité et de l'engagement dans toute activité liée au pari, ou elle doit manifester clairement qu'elle embrasse la pratique et profite des avantages qui découlent de l'obtention d'une base de fans accrue et plus intéressée et de ce fait d'un accroissement de revenus.